Agricultures familiales Durables : les réponses de "Nous c'est la région"

Suite à notre interpellation, nous avons reçu le 2 décembre, les réponses à notre questionnaire de Jean-Jacques Queyranne, Président de la Région et candidat tête de liste régional pour « Nous c’est la région » . Vous pouvez découvrir ses réponses ici !

 

Pour compléter les réponses faites à notre questionnaire et prolonger l’échange avec la liste « Nous c’est la région », nous avons rencontré le 3 décembre Michel Grégoire, Vice-Président sortant de la Région Rhône-Alpes à l’agriculture et au développement rural, Tête de liste dans la Drôme accompagné par Gabriel Al Amoudi.

 

Nous notons ici quelques remarques complémentaires  du questionnaire qui ont été faites par Michel Grégoire lors de notre entretien. Celui-ci a insisté sur l’importance pour la région de donner plus de cohérence face à un « éparpillement » des initiatives réalisées par les acteurs aussi bien dans le domaine agricole que celui de la coopération décentralisée.

En cohérence avec ce qui a été noté dans la réponse au questionnaire « l’agriculture familiale doit demeurer un axe prioritaire de la coopération décentralisée », il a reprécisé qu’il jugeait important la place de l’alimentation et de l’agriculture dans la coopération décentralisée.

Nous avons interpellé Mr Gregoire sur la question de l’accès à l’alimentation des populations précaires et sur les mesures souhaitées pour soutenir ces populations. Il a précisé que les acteurs peuvent aujourd’hui présenter des projets de solidarité alimentaire sur leur territoire dans le cadre des PSADER, si la collectivité se saisit de cette question. L’appel à projet « solidarité alimentaire » en septembre 2015 a été un choix politique de la région de toucher directement des porteurs de projets travaillant sur cette thématique.

Michel Grégoire s’est inscrit dans la continuité de son mandat comme vice-président à l’agriculture et n’a pas défini de nouveaux engagements plus précis.

 

Nous remercions Michel Grégoire et Gabriel El Amoudi d’avoir pris le temps d’échanger avec nous et de nous avoir donné la possibilité d’exprimer nos positions.

Partagez nos articles :